Pour une parole libre & engagée

Islamophobie: quand les bourreaux se muent en victimes

Alors que la parole islamophobe s’est ouvertement libérée ces dernières années, on assiste régulièrement à une inversion de la culpabilité.

Ceux qui provoquent et incitent à la haine par leurs déclarations outrancières, se muent par la suite en victimes.

Le principe est simple: ils insultent, dénigrent, et offensent. Ils reçoivent en réaction des milliers de remarques construites et argumentées auxquelles ils ne répondent pas. Viens ensuite, une menace de mort rédigée par un compte anonyme supprimé rapidement après.

C’est à ce moment précis que bascule l’opinion publique puisque comme par enchantement, le fond initial du problème est complètement occulté par les condamnations de menaces de mort.

Si effectivement ces menaces sont à condamner et à sanctionner, il n’en demeure pas moins que les victimes initiales sont constamment reléguées en arrière plan.

C’est exactement ce qui est arrivé récemment à la jeune étudiante Imane Bounouh, que la journaliste Judith Waintraub a assimilée aux attentats du 11 septembre.

Ayant reçu une menace de mort dont on ne sait pas vraiment de qui elle émane, le débat a été complètement déplacé et sa victime oubliée, malgré le cyberharcèlement qui a suivi.

Elle est officiellement devenue LA victime à soutenir, alors même qu’Imane Bounouh s’est retrouvée seule, sans bénéficier du moindre témoignage de solidarité de personnalités politiques dont on connaît l’aisance à tweeter frénétiquement sur toute sorte de faits divers.

Malheureusement, ce processus est bien rodé et permet d’évacuer du débat public, les offenses et les injures qui sont faites, a fortiori lorsque les victimes sont des femmes musulmanes.

Et comme s’il n’était pas suffisant de les laisser seules face au désarroi provoqué, les uns et les autres se livrent régulièrement à un passage au crible de leurs publications sur les réseaux sociaux, dans l’unique but de les diaboliser et les rendre indéfendables.

On se souvient des posts de Mennel sur Facebook et plus récemment des partages d’Imane Bounouh exhumés par Zineb El Rhazoui dans l’unique objectif de la dépeindre en extrémiste.

1 Commentaire

    Chrif

    30th Sep 2020 - 00:05

    Voici un article sur ke sujet :
    -Sur Cnews l’info toujours extrémiste: «La bêtise insiste toujours» (Albert Camus) |

    « Encore une semaine où l’on a vu se déchaîner certains médias, tout particulièrement Cnews. On pourrait appliquer à cette chaîne info extrémiste l’expression d’Albert Camus : « La bêtise insiste toujours ». Deux affaires ont dominé les débats sur cette chaine tv il s’agit du port d’un voile qualifié abusivement « islamiste » comme s’il y avait un voile « christianiste » ou un voile « judaïste ». »

    https://blogs.mediapart.fr/cherif-lounes/blog/190920/sur-cnews-l-info-toujours-extremiste-la-betise-insiste-toujours-albert-camus

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Bienvenue parmi nous!

    •  À l’heure où les médias mainstream se bornent à véhiculer le discours dominant et à parfois criminaliser les avis divergents, nous avons créé ce blog, pensé comme un espace engagé et libre.

     

    • Vous y retrouverez des articles, tribunes, écrits d’opinion sur divers sujets d’actualités comme les violences policières, l’islamophobie ou encore la lutte pour l’égalité.

     

    • Nous vous souhaitons la bienvenue et sommes ravis de vous compter parmi nos lecteurs!
×